Vol retardé ou annulé : quels sont vos droits ?

Prendre l’avion est souvent synonyme de vacances, mais en cas de vol retardé ou annulé, le rêve peut vite devenir un cauchemar. Heureusement, les passagers aériens ont des droits réglementés par la législation européenne. Ces droits garantissent des indemnisations pouvant aller jusqu’à 600€. Mais comment savoir si vous y avez le droit et surtout comment les percevoir ? Vol-retardé vous explique tout.

Qui peut demander une indemnisation ?

Le règlement européen prévoit que tous les passagers peuvent demander une indemnisation pour un vol retardé, annulé ou surbooké et cela peu importe leur nationalité. Ce qui est pris en compte est la provenance et la destination du vol :
– pour un vol au départ de l’un des 28 pays de l’Union Européenne (les départements et les territoires d’Outre-mer sont également inclus), de Norvège, d’Islande ou de Suisse, tous les passagers peuvent prétendre à une indemnité, peu importe leur nationalité.
– pour un vol au départ hors-UE mais à destination de l’UE, de Norvège, d’Islande ou de Suisse, tous les passagers peuvent demander une indemnisation à condition que la compagnie aérienne effectuant le vol soit enregistrée dans l’Union Européenne.

Comment est calculée le montant de l’indemnisation ?

La Réglementation européenne 261/2004 statue qu’en cas d’annulation, de retard de plus de 3 heures ou d’embarquement refusé en cas de surbooking, vous pouvez prétendre à une indemnisation d’un montant de 250€, 400€ ou 600€ et cela par passager. Ces montants sont fixés, non pas en fonction du prix auquel vous avez acheté votre billet, mais en fonction de la destination et de la distance de votre vol.
Indemnisation de 250€ : pour les vols jusqu’à 1500 kilomètres
Indemnisation de 400€ : pour tous les vols intra-communautaires (les DOM-TOM sont inclus)
Indemnisation de 400€ : pour les vols d’une distance comprise entre 1500 et 3500 kilomètres au départ ou à destination d’un aéroport situé au sein de l’UE
Indemnisation de 600€ : pour tous les autres vols
En plus de cela, les compagnies aériennes doivent également prendre en charge l’hébergement et les repas des passagers jusqu’à ce qu’ils arrivent à destination.

Les circonstances extraordinaires

En cas de circonstance extraordinaire, les compagnies aériennes ne sont pas tenues d’indemniser les passagers. Mais ce terme, aux limites un peu floues, sert souvent de prétexte aux compagnies aériennes pour ne pas verser d’indemnisation au passager, alors méfiez-vous.

C’est pourquoi il est souvent plus simple de faire appel à des services comme vol-retarde.fr pour vous aider à faire valoir vos droits.

The following two tabs change content below.

backvoyagidees

Commentaires fermés sur Vol retardé ou annulé : quels sont vos droits ?