Quelques astuces pour lutter contre le mal des transports

TransportQuoi de plus désagréable en voyage qu’avoir le mal des transports : vous n’arrêtez pas de bailler, vous avez une petite migraine, vous vous sentez fatigué tout d’un coup. Survient après la nausée et les vomissements. Pour ajouter à vos malheurs vous transpirez beaucoup. Certaines personnes font même des malaises ou des crises d’hypoglycémie…

C’est le mouvement permanent et rapide du moyen de locomotion qui est à l’origine du mal des transports. L’organe régulateur de l’équilibre situé dans l’oreille interne est affecté, les yeux voient des mouvements dont l’oreille interne n’a pas conscience. Le mal des transports ne présente aucune complication grave à moins que les vomissements continuent au point où la personne devienne déshydratée. Mais quelques précautions seront cependant à prendre pour rendre votre voyage agréable.

Pour éviter les désagréments du mal des transports, la première chose à faire serait sûrement de choisir judicieusement l’endroit où vous vous asseyiez. Commencez par vous installez confortablement, calez-vous de façon à limiter les mouvements de votre corps et de votre tête. Si vous voyagez en voiture, placez-vous sur la banquette avant, c’est encore mieux si vous conduisez. Vous pourrez de ce fait fixer l’horizon au lieu de suivre les paysages changeants sur le côté. En bateau (cliquez ici), préférez le centre, vous y sentirez moins la houle, et n’oubliez pas, toujours regarder l’horizon. En avion, optez pour des places au niveau des ailes de l’avion. Vous aurez ainsi un repère visuel stable qui vous indiquera que l’avion bouge. Le train est l’un des moyens de transports qui causent le moins de nausées, mais si vous êtes réellement une personne très sensible, nous vous conseillons de vous assoir coté fenêtre de préférence dans le sens de la marche.

Transport

Une règle d’or est cependant à respecter, quelque soit votre moyen de transport, ne lisez pas pendant le trajet. Limitez votre champ visuel, fixez votre regard sur l’horizon ou un point immobile à l’extérieur de votre moyen de locomotion. Si vos yeux commencent à se fatiguer, vous pouvez les fermer, vous en profitez également pour vous reposer un peu. Pour les enfants, assurez-vous qu’ils sont assis suffisamment haut pour pouvoir regarder par la fenêtre. Utilisez un siège adapté à leur âge, et incitez-les à jouer à des jeux qui requièrent qu’ils regardent régulièrement dehors. Evitez de voyager le ventre vide, et ne consommez pas d’alcool ni d’aliments gras avant le départ. Durant le voyage, buvez de l’eau en quantité suffisante. Certains médicaments peuvent aussi vous aider à prévenir le mal des transports. Ils sont efficaces et sont en vente libre en pharmacie, vous devez les prendre au moins une demi-heure avant le départ.

Bon voyage !

 

The following two tabs change content below.
Nick

Nick

Cela fait 10 ans que je suis agent de réservation dans une grande agence de voyage en ligne 😉 Mon métier me permet de découvrir régulièrement des idées de voyage originales ! Je voulais être écrivain 😀 participer à voyagidees.com me permet d’écrire et de voyager ! A vous lire très bientôt dans les commentaires !
Commentaires fermés sur Quelques astuces pour lutter contre le mal des transports