Apprenez une nouvelle langue à l’étranger au cours d’un voyage linguistique

Séjour linguistiqueVous souhaitez développer vos compétences dans une langue ou même apprendre une toute nouvelle langue ? On dit souvent que la meilleure façon d’apprendre une langue est d’être entièrement immergé dans sa culture, alors pourquoi ne pas organiser un voyage linguistique ? Partir pendant quelques jours, semaines voire mois dans un pays ne parlant pas votre langue est une expérience très enrichissante qui augmentera probablement plus vos compétences que des cours classiques, tout en étant une expérience unique. Notre guide vous aide à organiser un voyage linguistique réussi et d’apprendre la langue avec succès.

Définissez vos objectifs

Définir vos objectifs vous permettra d’optimiser considérablement le temps passé à l’étranger. Connaissez-vous l’expression “20% de nos efforts engendrent 80% des conséquences” ? En définissant bien vos objectifs, vous diminuez les efforts superflus et obtenez de bien meilleurs résultats.

Afin de définir vos objectifs de façon optimale, je vous recommande d’appliquer la méthode SMART. La méthode SMART est une méthode très utilisée dans de nombreux domaines, dont notamment le marketing, pour définir des objectifs concrets et utilisables. Le sigle SMART signifie Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réalisable, Temporellement défini.

  • Spécifique

Votre objectif doit être le plus précis possible. Par exemple, plutôt que de dire “je dois améliorer mon anglais”, il est conseillé de définir comme objectif :
“Je souhaite pouvoir discuter en anglais”.

  • Mesurable

Votre objectif doit pouvoir être mesurable, ainsi vous pourrez facilement détecter votre niveau de réussite et si vous vous approchez de votre objectif. Par exemple, on peut mieux définir l’objectif précédent en :
“Je souhaite obtenir 100% au test d’expression orale en anglais A”.

  • Atteignable

Un objectif ne doit jamais être hors de portée ! Un objectif inatteignable est la façon la plus facile de perdre sa motivation et de tout abandonner. Un objectif doit être ambitieux mais atteignable. Dans l’exemple précédent, si c’est la première fois que vous apprenez l’anglais, avoir 100% à un test est peut-être trop ambitieux, il pourrait être plus juste de le revoir à la baisse :
“Je souhaite obtenir 40% au test d’expression orale en anglais A”.

  • Réalisable

Avez-vous les ressources pour réussir cet objectif ? Sinon, il faut le redéfinir afin que celui-ci devienne réalisable.

  • Temporellement défini

Votre objectif doit clairement être défini dans le temps ! Un objectif non défini dans le temps sera trop vague.

L’objectif précédent devient enfin :
“Je souhaite obtenir 40% au test d’expression orale en anglais A en 1 mois”.

Choisissez votre destination

Une fois que l’objectif est défini, le choix de la destination est bien plus simple : choisissez simplement la destination qui vous permettra de répondre au mieux à celui-ci.

Plusieurs destinations répondent à votre objectif ? Plusieurs critères peuvent vous aider à choisir quelle est la destination idéale !

La première raison de privilégier une destination à une autre est la difficulté à voyager vers le pays. Certains pays vont être bien plus difficiles d’accès que d’autres. Le passeport français donne accès à de nombreux pays sans visa, il peut être intéressant de choisir parmi ces pays si vous ne souhaitez pas passer beaucoup de temps à préparer les documents nécessaires. Si vous êtes résident de l’Union Européenne, vous pouvez voyager dans tous les pays de l’UE faisant partie de l’espace Schengen sans visa, simplement avec une carte d’identité ou un passeport prouvant votre citoyenneté.

Une autre raison, plus personnelle, est l’attrait que vous avez pour la destination et sa culture. Bien que vous voyagez avec pour objectif l’apprentissage d’une langue, cela n’exclut pas de profiter du voyage en tant que touriste. Choisir une destination en fonction de votre attrait pour sa culture, ses activités, sa gastronomie est donc un argument tout à fait valide.

Comment se loger en voyage linguistique ?

Plusieurs solutions sont possibles et il est recommandé de connaître les avantages et inconvénients de chacune d’elles. Certaines de ces solutions présentent notamment un meilleur confort mais répondent moins bien à votre objectif défini plus tôt :

  • La famille d’accueil

Sûrement le cadre idéal pour apprendre une nouvelle langue. Immergez vous au cœur de la culture locale, vous n’aurez pas d’autre choix que d’apprendre !

Attention toutefois, dans certains cas, les hôtes peuvent parler votre langue, il est fortement tentant de communiquer dans cette langue mais vous réduirez ainsi grandement ce que vous apprendrez au sein de la famille d’accueil. Si vous pensez céder, renseignez-vous simplement pour choisir une famille d’accueil ne parlant pas votre langue.

Cette option confère moins d’intimité que si vous louez votre propre appartement mais les hôtes s’efforcent généralement d’offrir un confort optimal aux voyageurs. Un dérivé de cette situation est de résider chez un ami habitant dans votre destination, en proposant par exemple de le loger chez vous en retour une autre fois. Les mêmes contraintes qu’en vivant en famille d’accueil s’appliquent.

  • Le couchsurfing

Le couchsurfing consiste à être logé et/ou éventuellement nourri chez un inconnu sans échange d’argent. Cette option est bien plus économique et peut être un bon moyen de découvrir la culture locale. Il est important de toujours consulter les avis des personnes proposant de vous loger pour éviter les mauvaises surprises.

  • Le wwoofing

Cette façon de se loger fonctionne selon le principe de l’échange de services. En échange de services divers : aide à la ferme, aide ménagère, …, vous êtes logé et parfois nourri. Renseignez-vous toujours sur les services demandés et sur vos temps de repos avant de faire du wwoofing. Le wwoofing est une expérience très enrichissante humainement, néanmoins, vous aurez moins de temps pour visiter la destination.

La plupart des sites de wwoofing demandent une cotisation, généralement peu onéreuse.

  • La location

Sûrement la méthode la plus répandue, vous pouvez simplement louer une chambre, un appartement ou loger plusieurs jours à l’hôtel. Des services comme Airbnb sont connus pour offrir des services de location par des particuliers partout dans le monde et, généralement, peu cher.

La location est généralement un moyen d’être logé avec un confort optimal et bien plus d’intimité. Néanmoins, c’est aussi la méthode de logement la plus onéreuse. Vous n’aurez pas l’occasion d’interagir quotidiennement avec des locaux, contrairement aux moyens de se loger mentionnés précédemment, il est donc nécessaire de sortir très régulièrement pour apprendre la langue.

 

Choisissez votre moyen de transport

Que vous soyez organisateur de voyage linguistique ou bien que vous organisez un voyage linguistique seul, la question du moyen de transport est primordiale. Pour choisir correctement votre moyen de transport, il est essentiel de prendre en compte des critères de budget, de nombre de voyageurs et de temps.

  • La voiture

La voiture est sûrement un des moyens de transport en voyage le plus utilisé. Celle-ci présente néanmoins un certain nombre d’inconvénients non négligeables.

Tout d’abord, le nombre de places est très limité. Généralement vous ne pouvez déplacer que 5 personnes en même temps : ce moyen de transport est donc limité au voyage linguistique personnel, avec la famille proche ou quelques amis. Si vous organisez un voyage linguistique pour un groupe de personnes, la voiture est un moyen de transport  inadapté à votre contexte.

Si vous conduisez, le voyage pourra être fatigant, surtout si vous n’êtes pas habitué aux longues distances. Il est essentiel de prendre des pauses régulières pour éviter les accidents.

La voiture est le moyen de transport le plus polluant ! Privilégiez les autres moyens de transport si vous souhaitez réduire votre impact écologique. Si vous choisissez de vous déplacer en voiture malgré tout, évitez les jours et les heures de pointe, où vous engendreriez davantage de pollution en cas d’embouteillages.

  • L’avion

L’avion est un moyen de transport particulièrement privilégié pour les voyages sur de très longues distances. En effet, il s’agit du moyen de transport le plus rapide. Dans le contexte d’un voyage linguistique, que vous organisez celui-ci ou que vous le vivez dans un contexte personnel, nous vous recommandons l’avion pour les très longues distances comme des voyages France – Suède par exemple.

L’avion n’est cependant pas exempt de tous défauts, celui-ci est extrêmement polluant, plus cher que les autres moyens de transport et très peu flexible en termes de pause.

 

  • La location d’autocar

L’autocar est probablement le moyen de transport idéal pour des voyages à courtes ou moyennes distances. En effet, contrairement à l’avion, l’autocar est une option très économique, peu polluante mais plus lente.

L’autocar est également un moyen de transport convivial, aux nombreuses places, qui est parfait dans le cadre de voyages linguistiques en grand nombre, notamment organisé par des agences. Celui-ci permet de faire des rencontres et d’éventuellement ne pas arriver seul dans la destination.

Si vous êtes organisateur de voyage linguistique, la location d’autocar est disponible dans toutes les villes en France. Ainsi que vous ayez besoin de location d’autocar à Paris ou à Bor-et-Bar, des entreprises pourront faire voyager partout en Europe. Si vous voyagez seul, renseignez vous sur les différents autocars partant à proximité pour arriver à votre destination.

Apprenez directement dans le pays

Vous êtes enfin arrivé dans le pays, vous avez un logement et un moyen de rentrer chez vous ? Il ne vous reste plus qu’à profiter du séjour !

Il peut être recommandé de connaitre une base minimum sur la langue avant de partir dans un pays. Il n’est toutefois pas nécessaire d’avoir des connaissances avancées.

Dans le cas d’une famille d’accueil, de wwoofing ou de couchsurfing, vous aurez probablement l’occasion de discuter régulièrement avec vos hôtes, ne négligez pas cette partie intégrante de votre apprentissage ! Communiquer régulièrement et de façon naturelle dans la langue de votre hôte est une très bonne manière d’apprendre la langue du pays. A chaque fois que vous ne comprenez pas ou ne connaissez pas un mot, c’est une occasion supplémentaire d’en apprendre davantage.

Sortez ! En participant aux événements locaux, rencontrant de nouvelles personnes, vous découvrirez la culture locale et multipliez vos opportunités d’apprentissages. Privilégiez les sorties aux révisions closes, n’oubliez pas que réviser est une activité que vous pourrez faire à n’importe quel moment, pendant ou après le voyage, vous n’obtiendrez rien du voyage si vous restez cloîtré pour apprendre.

 

The following two tabs change content below.
Mélanie

Mélanie

Mordue de découverte depuis son enfance, Mélanie saute sur l’occasion sans hésiter, dès qu’il est question de voyager. Elle consacre également une partie de ses temps libres à l’alimentation de ce blog pour aider les autres à bien voyager comme elle. Suivez les pas de Mélanie à travers ses articles pour découvrir le monde à votre tour !
Commentaires fermés sur Apprenez une nouvelle langue à l’étranger au cours d’un voyage linguistique