L’alpinisme reconnu au patrimoine immatériel de l’UNESCO

L’alpinisme bénéficie de la reconnaissance internationale ultime en devenant officiellement un patrimoine culturel immatériel de l’humanité à l’Unesco. La reconnaissance a été rendue officielle en décembre 2019, à la suite de près d’une dizaine d’années de travail. Le dossier a dû être présenté et soutenu par des experts et la démarche a été faite conjointement par la France, la Suisse et l’Italie.

Patrimoine culturel immatériel de l’humanité au même titre que la calligraphie chinoise ou le jour des morts au Mexique

Faire désormais partie du patrimoine culturel immatériel de l’humanité à l’Unesco est l’ultime reconnaissance pour l’alpinisme. Le projet a abouti en décembre 2019, lors d’un vote organisé à Bogota (Colombie) La France, l’Italie et la Suisse travaillent dessus depuis 2011 et cette consécration a évidemment été très attendue.

Selon Claude Gardien, alpiniste chevronné, passionné et porteur du projet, on ne parle pas assez de l’alpinisme. On en parle essentiellement quand il y des accidents ou des disparus en hautes montagnes alors que ce discipline passionnante mérite beaucoup plus de visibilité. C’est un véritable mode de vie. C’est en tout cas ce qui a motivé tous les porteurs de ce projet lors de ces démarches longues et fastidieuses.

En effet, il a fallu convaincre le gouvernement de chaque pays sur le sérieux et la crédibilité du projet. Les démarches ont été à la fois administratives et politiques. Et le délai de 9 ans est parmi les plus courts pour ce genre de projet. Quoi qu’il en soit, cette reconnaissance constitue un tournant majeur dans l’histoire de l’alpinisme. Les stages d’alpinisme d’Azimut Montagne et d’autres structures spécialisées de ce type profiteront certainement de la visibilité engendrée par cette reconnaissance.

Que cela va-t-il changer ?

Le label fait en premier lieu profiter à l’alpinisme des mesures spécifiques de sauvegarde, indispensable pour sa pérennité. L’alpinisme tel qu’il est sera défendu, mais pourra également continuer à évoluer. En effet, le Patrimoine culturel immatériel de l’Unesco n’est pas comme un musée. Les éléments qui y sont inscrits ne sont pas forcément « statiques » certains le peuvent, mais ceux qui ont besoin d’évoluer pour pérenniser doivent évoluer. Concernant particulièrement l’alpinisme, on doit par exemple se faire à l’idée que les techniques utilisées par nos aînés ont évolué. Notre pratique actuelle changera également quand ce sera au tour de nos enfants d’en faire.

Par ailleurs, ce coup de projecteur aura une influence positive sur les mesures de préservation des Alpes. Avec les conséquences du réchauffement climatique, de gros changements sont à prévoir sur le terrain et les mesures de sauvegarde doivent être renforcées. Grâce à cette reconnaissance, la mobilisation de moyens techniques, financiers et humains serait plus facile en cas de besoin (pour des travaux spécifiques, par exemple)

Un autre changement positif attendu : le développement des activités des clubs d’alpinisme. L’inscription de la discipline sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco est l’une des meilleures promotions que l’on pouvait espérer. Plus de visibilité, plus de pratiquants, plus de moyens !

L’alpinisme est désormais inscrit sur la liste des patrimoines culturels immatériels de l’humanité par l’Unesco. La discipline rejoint donc le reggae de Jamaïque, le jour des morts du Mexique, le travail du bois des Zafimaniry de Madagascar ou encore le kimchi coréen. Ce genre de reconnaissance contribue en tout cas à la connaissance des grandes richesses de l’humanité par le grand public. D’ailleurs, si vous en avez l’occasion, notamment à travers des voyages, partez à la découverte de l’alpinisme et des autres éléments inscrits sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

The following two tabs change content below.
Mélanie

Mélanie

Mordue de découverte depuis son enfance, Mélanie saute sur l’occasion sans hésiter, dès qu’il est question de voyager. Elle consacre également une partie de ses temps libres à l’alimentation de ce blog pour aider les autres à bien voyager comme elle. Suivez les pas de Mélanie à travers ses articles pour découvrir le monde à votre tour !
Commentaires fermés sur L’alpinisme reconnu au patrimoine immatériel de l’UNESCO