L’île de Pâques

L’un des plus célèbres sites archéologiques du monde encore moins visités, l’Île de Pâques est une petite île d’origine volcanique, vallonnée, maintenant déboisée. Localisée en Océan Pacifique à 27 degrés au sud de l’équateur et environ 3600 kilomètres au large de la côte du Chili, on le considère d’être l’île habitée la plus éloignée du monde. Elle couvre 162 km² avec trois volcans éteints (la plus haute est à 1674 pieds), l’île est, techniquement parlant, un unique massif volcanique montant à plus de dix mille pieds de l’Océan Pacifique. Le nom traditionnel anciennement connu de l’île est Te Pito o Te Henua, signifiant le Centre du Monde. Les marins Tahitiens des années 1860 ont donné le nom à l’île Rapa Nui, signifiant Grand Rapa, en raison de sa ressemblance à une autre île en Polynésie appelée Rapa Iti, signifiant Peu de Rapa. L’île a reçu son nom actuel le plus bien connu, l’île de Pâques, du capitaine hollandais Jacob Roggeveen qui est devenu le premier Européen à le visiter le 5 avril 1722.

moai2 Cette île, la plus à l’est de toute l’Océanie, est célèbre pour ses vestiges mégalithiques des Rapanui issus des premières civilisations pascuannes. Le patrimoine archéologique comprend environ 900 statues de pierre, les moaïs, de 4 m de hauteur moyenne, et près de 300 terrasses empierrées au pied de ces statues, les ahû.

Les moaïs, sont les statues monumentales en basalte de l’île de Pâques. Leur taille varie de 2,5 à 9 mètres, pour un poids moyen de 14 tonnes. Toutes sont des monolithes tournés principalement vers l’intérieur de l’île à l’exception du Ahu Akivi dont les Moais regardent l’océan. moai

La flore chilienne est dominée par les espèces « Le Paschalococos disperta » et  « le Saphora toromiro » qui étaient autrefois les arbres les plus abondants de l’île et les échantillons de dépôt datant 200 ans ap J.-C. indiquent une abondance de pollen des deux arbres dans l’île à ce moment-là. Le Paschalococos disperta ressemblerai à Jubaea chilensis, l’espèce toujours en vie, le palmier chilien de vin, qui grandit à quatre-vingts pieds de hauteur et six pieds de diamètre. Ces arbres étaient aussi importants pour les insulaires pour le carburant et pour la construction de maisons et des canoës de pêche océaniques.

Ce sont toutes de bonnes raisons pour visiter ce centre du monde au cœur du Pacifique.

The following two tabs change content below.
Nick

Nick

Cela fait 10 ans que je suis agent de réservation dans une grande agence de voyage en ligne 😉 Mon métier me permet de découvrir régulièrement des idées de voyage originales ! Je voulais être écrivain 😀 participer à voyagidees.com me permet d’écrire et de voyager ! A vous lire très bientôt dans les commentaires !
Commentaires fermés sur L’île de Pâques