La ville du  « Lac de Nectar »

AmritsarEncore un autre trésor du pays d’origine du Kamasutra. La ville d’Amritsar, littéralement « Lac de Nectar », se localise dans la région nord ouest de l’Inde, dans l’état sikh Penjab. Sa transformation d’un petit village à une grande cité, a été initiée en 1574 par le quatrième guru sikh Ram Das, qui a fait creuser un étang où le nectar sacré devait reposer (origine du nom de la ville).

Bien qu’elle ne soit pas la capitale de l’état du Penjab, Amritsar reste néanmoins un important centre culturel et commercial. Sa renommée réside surtout dans le fait qu’elle porte sur ces terres le lieu le plus sacré de la religion sikh. Il s’agit du « Darbar Sahib » ou du Temple d’Or d’Amritsar.

Ce dernier a été érigé par le guru Arjan (cinquième guru sikh) en 1601 au centre du lac en question. Le complexe se trouve actuellement en plein centre de la ville d’Amritsar. Vers le 19ème siècle, le maharajah Ranjit Singh a entrepris de faire orner l’ensemble et recouvrir la moitié supérieure du bâtiment avec de feuille d’or, le temple construit en marbre et en cuivre à l’origine. Ce qui lui a valu son nom de Temple d’or. Il est relié à la terre ferme par une passerelle long de 60 m. Dans ce sanctuaire, on ressent un calme apaisant et une sérénité qui invite à nous incliner en révérence. Ce ne sont pas uniquement les Sikhs qui viennent en pèlerinage honorer ce lieu sacré, mais également les Hindus et des gens issus d’autres communautés religieuses.

Jardin Jallianwala Bagh

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un autre événement qui a marqué l’histoire de cette ville a été la massacre d’Amritsar durant l’occupation britannique. Le gouverneur de cette province avait interdit les rassemblements en lieu public suite à une manifestation de la population contre le colonisateur britannique. Le 13 Avril 1919, des milliers de pèlerins célébraient le festival Baisakhidans le jardin Jallianwala Bagh. Sans sommation, les troupes britanniques ont fait feu sur la population non armée, incluant femmes et enfants. Le massacre a fait près de 379 tués et plus de 1 000 blessés. Aujourd’hui, un mémorial témoignent de l’évènement à l’entrée du lieu qui est devenu un parc abritant un magnifique jardin.

Bien que les édifices et places n’égalent pas la splendeur de Darbar Sahib, ils valent aussi le détour comme le Temple Durgana, l’arbre majestueux Shaheedi Bohr, la frontière pakistanaise Wagah Border où l’on assiste à la cérémonie de relève des gardes chaque nuit des deux côtés de la frontière, un autre héritage laissé par le Maharaja Ranjit Singh Pul Kanjari…

The following two tabs change content below.

Nick

Cela fait 10 ans que je suis agent de réservation dans une grande agence de voyage en ligne 😉 Mon métier me permet de découvrir régulièrement des idées de voyage originales ! Je voulais être écrivain 😀 participer à voyagidees.com me permet d’écrire et de voyager ! A vous lire très bientôt dans les commentaires !
Commentaires fermés sur La ville du  « Lac de Nectar »