Écotourisme : quand les vacances riment avec voyage responsable

Protection de l'environnement À l’heure actuelle, la tendance qui se profile à l’horizon concerne tout particulièrement l’éco-responsabilité et les engagements environnementaux. La plupart des gouvernements européens s’impliquent de plus en plus dans cette voie. La consommation éco-responsable devient un enjeu crucial de cette nouvelle décennie dans laquelle entre notre société du XXI ème siècle.

Mais que signifie véritablement écotourisme ?

Comment le mettre en place et quelles sont les actions à mener à notre échelle ?

Définition d’écotourisme et de tourisme éco-responsable

 

L’écotourisme peut se définir comme étant une sorte de tourisme entièrement tourné vers la découverte de la nature et de l’environnement tout en le respectant et en le protégeant.

Cette notion est à ne pas confondre avec le tourisme durable qui se définit comme étant l’ensemble des « formes de tourismes alternatifs qui respectent, préservent et mettent durablement en valeur les ressources patrimoniales (naturelles, culturelles et sociales) d’un territoire à l’attention des touristes accueillis, de manière à minimiser les impacts négatifs qu’ils pourraient générer. » d’après Wikipédia.

Il est donc possible de partir en vacances pour du tourisme durable en pratiquant l’écotourisme.

Quelques exemples de vacances éco-touristiques :

Le projet Echologia est un site de vacances anciennement site industriel qui a été réaménagé. Tout est fait pour que le tourisme sur ce lieu soit éco-responsable et vous permette d’entrer en communion avec la nature. L’ambition de ce lieu est de devenir « Une vitrine du développement durable». On vous laisse vous renseigner par vous-même sur ce lieu !

Certains sites utilisent l’eau des bains pour le développement de plantes,

D’autres ont mis en place un système de récupération et de recyclage de l’eau qui leur fournit jusqu’à 80% des besoins.

Certains hôtels vont jusqu’à laisser la nature reprendre leurs droits. Cela permet de développer un écosystème conséquent, pour le développement des oiseaux par exemple !

La lutte contre les émissions de CO2des transports

Une autre façon de devenir plus éco-responsable dans vos voyage revient à lutter contre vos propres émissions carbone. Bien entendu, vous n’injectez pas directement vous même du CO2dans l’atmosphère, mais votre type de consommation le fait pour vous.

Par exemple, lors de vos trajets en voiture, vous libérez de grandes quantités de C02, qui pourraient être à la fois réduites, mais aussi compensées ! On vous explique tout.

Réduire vos émissions carbone

Pour réduire vos émissions carbones lors de vos déplacements notamment, il existe diverses solutions. Par exemple, privilégier les transports en commun vous permettra de les réduire de façon drastique.

En effet, un trajet Paris-Lyon en TGV ne relâchera que  1,49 kilogrammes de CO2. Pour le même trajet en bus (pour lequel il faudra compter 6h de trajet), le bilan sera de 27,26 kg de CO2 émis. Le rapport temps/émission est donc très faible pour le bus. D’autant que vous êtes nombreux à voyager dans un bus. Le quota par personne que ce soit en train ou en bus sont donc assez faibles !

trainPour les déplacements en voiture, c’est bien là une toute autre histoire ! Effectivement, votre trajet émettra pas moins de 79,49 kilogrammes de CO2 pour ce trajet Paris-Lyon. En plus, vous serez en moyenne 4 par véhicule, autant dire que le bilan par personne est très lourd !

Ces chiffres montrent bien que les transports en commun sont bels et bien une solution éco-responsable pour vos trajets !

De plus aujourd’hui, il est presque possible d’avoir la même flexibilité de mobilité qu’en voiture personnelle grâce au comparateur de transport : Tictactrip. Ce dernier a amené une belle innovation, les combinaisons intelligentes de transports.

Des destinations anciennement inaccessibles en transports, deviennent possible grâce à ces combinaisons. C’est le cas par exemple pour les stations de ski, accessible pour des prix plus que raisonnables en combinant un train et un bus !

Enfin, l’entreprise est forte de ses nombreuses compagnies de transport partenaires comme la Deutsche Bahn, Flixbus, BlaBlaCar, SNCF, Trenitalia… Autant dire que nombres de combinaisons sont envisageables !

Compenser vos émissions en C02

Enfin, il vous est tout aussi possible de compenser les émissions carbones que vous émettez personnellement lors de vos déplacement (ce quota par personne que l’on évoquait précédemment).

Tout d’abord, si vous effectuez une petite recherche sur Internet, vous trouverez bon nombre d’acteurs qui proposeront de compenser ces émissions. Pour cela, ils collectent de l’argent afin de lancer des actions et projets durables.

Pour compenser les émissions d’un vol par exemple (qui émet pour ce fameux trajet Paris-Lyon 96,6 kg de CO2), vous indiquerez alors votre trajet et l’acteur en question calculera vos émissions et le montant à payer.

Tout le monde est aujourd’hui responsable de ses émissions, entreprises, professionnels du voyage, particuliers…

La compensation n’est pas obligatoire mais pousse à la réflexion. Réflexion sur sa consommation et ses émissions, les calculer, chercher à les réduire, tels sont les enjeux de demain pour chacun d’entre nous !

Nous espérons que cet article vous a plu et que vous avez une meilleure idée des enjeux actuels pour l’environnement, notamment  le secteur du voyage.

The following two tabs change content below.
Emma

Emma

Une ancienne journaliste passionnée du voyage, Emma a trouvé en ce blog sa plateforme idéale pour mettre en œuvre ses talents de rédactrice, tout en partageant sa passion. Abonnez – vous à ces articles, elle vous conduira vers les recoins les plus merveilleux du monde.
Commentaires fermés sur Écotourisme : quand les vacances riment avec voyage responsable