4 beaux endroits à visiter sur la côte Est de Madagascar

Madagascar est célèbre pour sa faune riche et ses paysages magnifiques, et la plupart des personnes qui y voyagent choisissent de partir le long de la côte ouest. La côte Est présente toutefois elle aussi de nombreux attraits touristiques que nous avons décidé de mettre en exergue dans ce guide.

Découverte de différents endroits hors du commun

De grandes zones protégées de Madagascar se trouve cette partie la Grande Ile.

Parc national d’Andasibe-Mantadia

Le parc national d’Andasibe-Mantadia est une zone protégée de 155 kilomètres carrés, située à environ 150 km à l’est d’Antananarivo, principalement constituée de forêts primaires dans la région d’Alaotra-Mangoro, à l’est de Madagascar. L’altitude du parc varie de 800 à 1260 mètres, avec un climat humide. Les précipitations annuelles moyennes sont de 1700 mm et les précipitations de 210 jours chaque année. Cette forêt tropicale constitue un habitat pour une vaste biodiversité d’espèces, y compris de nombreuses espèces rares endémiques et des espèces en voie de disparition, dont 11 espèces de lémuriens. Les deux composantes du parc sont le parc national de Mantadia et la réserve d’Analamazoatra, mieux connue pour sa population du plus grand lémurien de Madagascar, l’indri.

Canal des pangalanes

Une escale croisière à Madagascar permettra également au touriste de découvrir le canal des Pangalanes. Le canal a été construit sous le gouvernement du général Joseph Gallieni pendant les premières années coloniales françaises de 1896-1904. Il a été conçu pour faciliter le transport des marchandises vers le port de commerce de Tamatave. Le canal domine toujours la vie quotidienne dans cette région car il constitue la principale source de commerce, de transport et de voyage.

Parc Ivoloina

Le parc Ivoloina est un parc zoologique récréatif et éducatif qui abrite des lémuriens, des reptiles, des amphibiens et d’autres espèces indigènes malgaches près de la ville de Toamasina, dans l’est de Madagascar. Seuls ou accompagnés d’un guide, les visiteurs peuvent découvrir les expositions d’animaux sauvages, les vergers, un centre éducatif, une station agricole modèle, des ruines historiques et neuf kilomètres de sentiers de randonnée. Une excursion en pirogue est également disponible. Un échantillonnage peut être effectué en une journée ou les visiteurs peuvent organiser plusieurs jours de séjour.

Au-delà de l’expérience des visiteurs, le Parc Ivoloina est un centre régional de conservation et d’éducation composé d’un parc zoologique de 4 hectares, d’une station forestière de 282 hectares et d’un centre d’éducation environnementale ainsi que du centre de formation à la conservation Ivoloina. Les nombreuses opérations sur le site sont l’une des initiatives du Madagascar Fauna and Flora Group – une organisation non gouvernementale de conservation soutenue par un consortium de zoos, aquariums, jardins botaniques, universités et autres organisations connexes.

Parc National Zahamena

Établi en 1997, il couvre une superficie de 423 kilomètres carrés sur une superficie totale protégée de 643 kilomètres carrés. Il fait partie d’un site du patrimoine mondial de l’UNESCO, les forêts tropicales de l’Atsinanana, inscrit en 2007 et composé de 13 zones spécifiques situées dans huit parcs nationaux de la partie orientale de Madagascar. En 2001, Bird Life International a évalué l’avifaune de 112 espèces dont 67 espèces sont exclusivement endémiques à Madagascar [4].

Le parc abrite 112 espèces d’oiseaux, 46 espèces de reptiles, 62 espèces d’amphibiens et 48 espèces de mammifères, dont 13 espèces de lémuriens. Les groupes ethniques habitant la région sont principalement Betsimisaraka et Sihanaka.

Les espèces fauniques les plus importantes du parc sont : Indri indri (babakoto), un lémurien noir avec des taches blanches; le hibou rouge de Madagascar (Tyto soumagnei), appelé localement vorondolomena; le katsatsaka (Paroedura masobe), un petit gecko; l’aigle serpent de Madagascar (Eutriorchis astur), une espèce menacée; et la newtonia à queue rouge (Newtonia fanovanae), une espèce d’oiseau très commune dans le parc. Les deux espèces florales endémiques les plus importantes sont Marattia boivinii (kobila) et Blotella coursii (fanjana malemy).

 

Commentaires fermés sur 4 beaux endroits à visiter sur la côte Est de Madagascar