Voyage en Corée: L’île de Jeju ou l’Hawaï coréenne

Il y a une île en Corée du Sud parmi les 7 nouvelles merveilles naturelles du monde, connues dans le passé uniquement pour la culture des perles. Aujourd’hui, l’île de Jeju peut enfin montrer au monde toutes ses richesses naturelles et culturelles.

La beauté de l’île de Jeju

L’île de Jeju a reçu le titre de merveille naturelle du monde par NOWC en 2011, aux côtés de la forêt amazonienne, de la baie d’Ha Long, des chutes d’Iguazu et de l’île de Komodo. À l’intérieur, l’île de Jeju abrite un site du patrimoine mondial de l’UNESCO, les tunnels de lave de l’île de Jeju, avec un parc naturel parfait pour des excursions. Elle  abrite de nombreuses espèces végétales endémiques. Tout cela a valu à l’île le surnom de « Hawaii coréen ».

Île de Jeju: un peu d’histoire

Elle est devenue l’une des capitales du tourisme coréen et asiatique, idéale pour  les touristes qui ne s’intéressent pas à la vie des grandes villes comme Séoul et Tokyo.

L’île de Jeju était dans le passé un royaume isolé, appelé Tanma, qui pendant des siècles est resté autonome jusqu’à l’arrivée des Mongols.

Aujourd’hui, les temps ont changé et dans une ère de paix, l’île de Jeju peut montrer ses beautés infinies, insérées dans une zone climatique idéale. Au centre de l’île, il y a le volcan Hallasan  avec ses 2000 mètres, qui représente, entre autres, le plus haut sommet de toute la Corée du Sud.

Quelques merveilles de l’île de Jeju

Les terres volcaniques sont des terres fertiles. De ce fait, l’île de Jeju est recouverte d’une magnifique forêt dans laquelle les habitants et les nombreux touristes se promènent et dispersent leurs pensées. Ce croisement entre la douce forêt humide et les imposantes roches basaltiques crée un panorama unique, jamais exploité par l’homme au niveau agricole à cause des grandes surfaces de roches volcaniques.

Entre le niveau de la mer et les 2000 mètres du volcan Hallasan, on peut observer toutes les espèces de plantes, de celles des marécages tropicaux aux alpines, et tout devient particulièrement esthétique en période de floraison. À noter également les « Pierres des Ancêtres », de grandes sculptures qui renvoient en quelque sorte aux moai de l’île de Pâques.

L’île de Jeju et la protection de l’environnement

L’île de Jeju est administrativement indépendante du reste de la Corée du Sud et gère indépendamment le tourisme. L’île de Jeju rejoint le rang des premières destinations de voyage en Corée du Sud.

Des touristes du monde entier, mais surtout de la Chine et du Japon voisin, remplissent les plages et les autres sites tels que les ruisseaux et les cascades, tout au long de l’été. Environ 15 millions de personnes visitent l’île de Jeju chaque année. Les autorités locales, en collaboration avec des experts de l’UNESCO, surveillent ces flux touristiques afin de créer des politiques adaptées à la sauvegarde de l’identité culturelle, de l’économie et de l’environnement local. L’île de Jeju vise à être sans carbone et sans plastique d’ici 2030.

Pour conclure, une autre attraction de l’île de Jeju à ne pas sous-estimer est sa cuisine, unique et particulièrement saine. Son plat le plus typique est la soupe aux oursins.

The following two tabs change content below.
Mélanie

Mélanie

Mordue de découverte depuis son enfance, Mélanie saute sur l’occasion sans hésiter, dès qu’il est question de voyager. Elle consacre également une partie de ses temps libres à l’alimentation de ce blog pour aider les autres à bien voyager comme elle. Suivez les pas de Mélanie à travers ses articles pour découvrir le monde à votre tour !
Commentaires fermés sur Voyage en Corée: L’île de Jeju ou l’Hawaï coréenne